Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins


Les enjeux financiers ont eu raison du Grand Prix de France

Stefano Domenicali a annoncé que le GP de France n’aurait pas lieu en 2023.
Grand Prix de France

Crédits photo : Shutterstock

Le Grand Prix de France est-il le premier d’une longue lignée ?

Ce n’est pas une surprise, mais nous ne verrons pas de GP en France l’année prochaine.

Même si la première raison énoncée par Domenicali, président de la Formule 1, est la répartition des GP, comme il l’a déclaré d’après le site motorsport.com : “Nous avons toujours discuté pour trouver le bon mélange de courses avec un tiers en Europe, un tiers à l’Extrême-Orient et l’autre tiers dans les Amériques et au Moyen-Orient” 

Les enjeux financiers sont, apparemment, trop importants pour conserver la place du Circuit Paul-Ricard dans la liste pour 2023 : “Bien sûr, nous parlons d’un business où l’investissement – la contribution financière – est très important, mais nous avons toujours dit que les courses traditionnelles, celles dont nous savons qu’elles ne peuvent pas apporter autant d’argent que les autres, ont tout notre respect.” a poursuivi Domenicali.

Le GP de Belgique aussi en danger ?

Et malgré l’intention  de conserver les courses mythiques…

… la Belgique n’est pas certaine d’avoir sa place non plus !

Des discussions sont en cours… 

… d’autant plus que la F1 reprend ce week-end du côté de Spa (Belgique), les promoteurs devront défendre leur bout de gras.

Autre incertitude sur le sort de Monaco qui sera scellé lors du prochain conseil mondial qui se tiendra le 19 octobre.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Copyright © Tous droits réservés. | Newsphere by AF themes.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x